• Collisions d’animaux sur les autoroutes, aidez-nous à les recenser !

    La destruction et la fragmentation des habitats sont les principales causes de disparition des espèces sauvages. Cette création de discontinuités entre les milieux et le risque de collisions routières, amenuisent considérablement des populations. Si la quasi totalité des espèces animales est concernée, les plus touchés sont les grands mammifères sauvages (84% des collisions routières ont concerné les chevreuils, sangliers, cerfs en 2008*).Lire la suite

  • Victoire pour les dauphins ! La captivité des cétacés en France, bientôt du passé ?

    Le Conseil d’État vient de rendre sa décision provisoire : l’arrêté de Ségolène Royal qui durcit les règles de détention des cétacés dans les delphinariums, soutenu par nos associations* et attaqué par le lobby des parcs d’attraction, serait bien LÉGAL. Lire la suite

  • Goupil 130 – Été 2017

    Retrouvez toute l’actualité de l’ASPAS dans Goupil, le magazine trimestriel réservé aux adhérents de l’association. Au sommaire du numéro 130 : Dossier : Le mouvement animaliste en France et dans le Monde, On ne lâche rien pour le renard !, Notre troisième RVS inaugurée par Jacques Perrin, Stop aux tirs des loups ! etc.Lire la suite

Collisions d’animaux sur les autoroutes, aidez-nous à les recenser !

chevreuil-route-500

La destruction et la fragmentation des habitats sont les principales causes de disparition des espèces sauvages. Cette création de discontinuités entre les milieux et le risque de collisions routières, amenuisent considérablement des populations. Si la quasi totalité des espèces animales est concernée, les plus touchés sont les grands mammifères sauvages (84% des collisions routières ont concerné les chevreuils, sangliers, cerfs en 2008*).Lire la suite

Le plan loup tourne au massacre, l’ASPAS demande en urgence l’arrêt des tirs

loup82-500

Trois louveteaux viennent d’être abattus dans la nuit du 9 au 10 août, sur la commune de Cipières (06) dans le cadre d’une opération de tir de défense renforcée organisée conjointement par la brigade loup de l’ONCFS et la louveterie. 20 jours après l’entrée en vigueur du nouvel arrêté autorisant l’abattage de 40 loups, six loups* ont déjà été tués dans la précipitation, sans qu’on sache si les troupeaux étaient efficacement protégés au moment du tir. Avec des méthodes dont on connaît l’inefficacité et qui aggravent le problème.Lire la suite

Pétition : Interpellez Nicolas Hulot pour mettre fin au massacre des requins de La Réunion

requintigre.A.Kok

Depuis 2011, une pêche aux requins injustifiée sévit au large des côtes de l’île de La Réunion, pour une soi-disant « protection » des activités nautiques. À coups de subventions exorbitantes, sans aucun fondement scientifique, ces opérations ont causé trop de torts aux écosystèmes naturels sans régler aucun problème de sécurité. Enfin, le scandale écologique, sécuritaire et financier éclate au grand jour comme le montre cet article paru dans un journal local : Cap Requins 2 en eaux troubles. Lire la suite